search

La place de l’accès au droit dans le schéma départemental des services aux familles de Mayotte

 

Le lundi 7 décembre 2020, au sein du lycée de Mamoudzou Nord, a eu lieu la signature du deuxième schéma départemental des services aux familles de Mayotte 2020-2022.

Ce schéma consiste en un plan d’action sur 2 ans piloté conjointement par l’Etat, le Conseil Départemental, le Rectorat, la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte et l’Union Départemental des Associations Familiales (UDAF).

L’enjeu de ce deuxième schéma départemental est double :

1. Mettre en œuvre une politique ambitieuse de développement des services aux familles sur six axes thématiques : la petite enfance, la jeunesse, la parentalité, l’animation de la vie sociale, l’accès aux droits et à la formation professionnelle dans tous ces domaines.

2. Mobiliser les co-financeurs (Conseil Départemental / CSSM / DJSCS / Collectivités) sur les différentes politiques ci-dessus à travers des engagements fermes sur la base de conventions pluriannuelles pour la pérennité des structures.

Le CDAD de Mayotte a été positionné par ces instances comme pilote de l’axe n°6 intitulé : « accroître les efforts de coordination pour l’accès au droit », axe de réflexion défini à partir des constats suivants :

– Une communication entre les différentes institutions œuvrant pour l’accès aux droits est défaillante. En effet, il a été souligné que les institutions ne se connaissent pas entre elles et ignorent parfois les missions et les domaines d’intervention ainsi que les projets que chacun entreprend malgré les outils qui existent.
– Une insuffisance du système d’informations destiné aux différents publics sur l’ensemble des acteurs et des recours vers lesquels ils peuvent se tourner.
– Un manque de coordination entre les différentes institutions ainsi que des actions et des outils parfois incomplets et produits en doublon.

Pour répondre à ces problématiques, un plan d’action a été adopté reposant sur les objectifs suivants :

– Dresser un état des lieux complet des intervenants de l’accès aux droits ;
– Établir une cartographie des institutions et des actions territorialisées ;
– Réactualiser le guide socio-professionnel de Mayotte et le diffuser à l’ensemble des acteurs et l’intégrer dans le SDSF ;
– Créer un réseau des acteurs de l’accès aux droits animé par le CDAD pour faciliter les démarches entre les institutions accompagnatrices.

 

Le CDAD a pu insister sur sa place en tant que pilote de la politique départementale de l’accès au droit. La signature de ce schéma est un pas de plus vers la reconnaissance du CDAD en tant qu’acteur incontournable de l’accès au droit sur le territoire.